La carte bancaire est une carte à puce, liée à un compte bancaire, permettant à son détenteur de procéder à des mouvements de fonds : paiement, retrait, virement, etc.

Partie intégrante de notre mode de consommation, elle se décline en différentes catégories, avec des dénominations qui leur sont propres. Pour éviter de vous tromper, voici un éclairage sur les différents types de cartes bancaires du marché.

Les cartes de retrait

Les cartes de retrait permettent de retirer de l’argent en espèce auprès d’un distributeur automatique de billets (DAB). Il n’est cependant pas possible d’effectuer des achats en magasin ou en ligne avec. Ce sont les cartes les plus basiques disponibles sur le marché.

Moins cher que les autres types de cartes, elles sont parfaitement adaptées pour apprendre à un adolescent à gérer son budget. Ou encore, pour les personnes très dépensières : cela limite leurs achats à l’argent retiré.

Les cartes de paiement

Ce sont des moyens de paiement avec lesquels il est possible de retirer de l’argent au DAB, de régler ses achats en magasin, payer en ligne, ou par téléphone. C’est le type de carte détenu par la majorité des consommateurs en France.

Il existe des cartes de paiement à autorisation systématique : à chaque opération d’achat ou de retrait, la banque vérifie si les fonds sont disponibles sur le compte courant, avant de l’accepter ou de la refuser.

Aussi, de nos jours, une grande partie des cartes de paiement sont équipées de la fonctionnalité sans contact : c’est une technologie avec laquelle le consommateur règle ses courses sans entrer sa carte dans le terminal de paiement et sans taper son code confidentiel.

Les cartes de crédit

Le titulaire d’une carte de crédit dispose d’un mode de paiement auquel est rattachée une somme d’argent, dont il peut librement disposer. Lorsqu’il règle ses achats, le montant est débité non pas de son compte courant, mais de la somme empruntée.

Cette réserve financière est désignée par le terme de crédit renouvelable ou crédit revolving. En effet, le solde du prêt est réutilisable au fil des remboursements par l’emprunteur. De plus, le client paye les intérêts liés à la somme utilisée et non sur l’entièreté du crédit.

Les cartes prépayées

Tout le monde peut se procurer une carte prépayée auprès d’un établissement financier, ou d’une enseigne commerciale(tabac, supérette…). Une fois la carte acquise, son propriétaire y dépose une certaine somme d’argent.

Celui-ci va ensuite l’utiliser comme une carte bancaire classique, avec un code confidentiel. Il peut faire les achats du quotidien, en magasin ou en ligne, retirer de l’argent, et ce, dans la limite du montant crédité et dans les conditions fixées par l’établissement émetteur. Toutes les cartes prépayées européennes sont marquées par la mention “prepaid”.

Les cartes d’entreprises

La délivrance d’une carte professionnelle résulte d’une obligation légale pour toutes les entreprises, à l’exception des petits indépendants et des professions libérales. Ce sont des cartes avec lesquelles les employés d’une société règlent les dépenses liées à leurs frais de travail : déplacements, repas, achat de matériaux. Le montant des dépenses est débité d’un compte bancaire professionnel.

Les cartes mixtes

Ces cartes, co brandées ou co marquées, sont le fruit d’un partenariat entre un établissement financier et une marque. Elles ont un fonctionnement identique à celui de n’importe quelle carte de paiement : édition de rib, virement, achat en magasin, retrait dans un DAB en France et à l’étranger, etc.

Leur spécificité réside dans l’existence d’avantages proposés par la marque associée : points fidélité, bons de réduction, paniers cadeaux, récompenses, etc. Tous ces bénéfices diffèrent en fonction de la marque partenaire. Ces cartes donnent également accès à des crédits renouvelables.

Les cartes bancaires virtuelles

La e-carte est un moyen de paiement dématérialisé. Il s’agit d’un numéro de carte générée temporairement, à l’aide d’un logiciel téléchargé sur son ordinateur, sa tablette ou son téléphone. C’est un service disponible dans la plupart des banques et gratuit.

La carte sert uniquement à effectuer une transaction sur Internet : le numéro généré devient inutilisable une fois la somme réglée. Cela permet de réaliser des paiements en ligne sans transmettre le numéro réel de sa carte de paiement et d’être préservé de toute fraude ou piratage.

Les options disponibles sur tous les types de cartes

Les cartes se distinguent également par l’existence d’options propres au choix de leurs titulaires. Deux grandes spécificités sont proposées par les établissements émetteurs :

  • La carte de débit immédiat : l’argent dépensé est débité du compte sans délai après l’achat.
  • La carte de débit différé : le compte est débité non pas au moment de la transaction, mais à une date ultérieure, souvent à la fin du mois.